L’agriculture biologique est définie comme un système de gestion et de production agricole qui réunis la préservation des ressources naturelles, le bien être animales, le respect de l’environnement, maintenir la biodiversité et ce qui la démarque ; la non utilisations de tous produits phytosanitaires à base de substances chimiques et d’organismes génétiquement modifiés.

 

De plus il y a des exigences réglementaires qui garantissent la qualité biologique des produits. C’est une des missions de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de répression des Fraudes (DGCCRF) qui est de contrôler le respect de ces exigences et d’éviter les fraudes.

 

Les produits certifiés issus de l’agriculture biologique sont reconnaissables grâce aux termes « bio » ou « biologique » dans leur dénomination de vente, ou bien aussi les logos de labellisation « eurofeuille » pour tous produits préemballés au sein de l’Union Européenne et « AB France » qui peut apparaître seul pour des produits qui n’ont pas encore fait l’objet d’une harmonisation au niveau européen mais qui sont élaborés conformément à un cahier des charges français homologué.