Tout d’abord, la polyculture est le fait de cultiver plusieurs espèces de plantes dans une même exploitation agricole, ou plus largement dans une région naturelle à part entière.  Elle est souvent associée à de l'élevage qui permet de compléter ce mode de production agricole, en effet, les déchets des animaux peuvent servir d'engrais aux plantes.

La polyculture répond à certaines problématiques qui sont incohérentes dans le système de production conventionnelle.  Ainsi, on peut citer : l’étude des caractéristiques des sols et leur potentiel déterminant le type de cultures à mettre en place, la localisation des parcelles pour limiter la distance entre le site de production et la réduction des intrants et l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.

Pour développer la cohérence entre l’agriculture et élevage ; la prise en compte de ce système est essentielle, elle permet par exemple de pouvoir réduire les achats de d’engrais grâce à la matière organique produite ou bien la gestion des terrains en pratiquant le pâturage limitant alors ses impacts environnementaux et son efficience économique.

Pour résumer, la polyculture permet un moindre recours aux produits phytopharmaceutique, une gestion plus durable de nos espaces agricoles et une limitation de notre impact sur l’environnement.