Circuits courts, locavorisme, magasins bio… De plus en plus de consommateurs délaissent les supermarchés pour se tourner vers de nouveaux modes de consommation. Soucieux de leur santé et de leur environnement, les Français font le choix de consommer moins mais mieux.

L'émergence de la société de consommation dans les années 60 a transformé la vie quotidienne des Français. Les nouvelles techniques de production de masse à bas coûts et le développement de la grande distribution ont permis l'accès des ménages à de nombreux biens et services.

Mais cette consommation de masse a aussi entraîné des effets néfastes sur l'homme et sur sa santé (problèmes sanitaires, marginalisation des petits producteurs, dégradations des conditions de travail, chômage dû aux délocalisations, etc.), ainsi que sur l'environnement (pollution, épuisement des ressources naturelles, accumulation de déchets).

Ce modèle de croissance est aujourd'hui remis en question. Près de neuf Français sur dix aimeraient vivre dans une société où la consommation prendrait moins de place, Les déséquilibres écologiques, économiques et sociaux ont fait évoluer la conscience des consommateurs et engendré de nouveaux modes de consommation. À quel point la façon de consommer des Français a-t-elle évolué ?

Conscients que leurs choix de consommation sont un moyen d'agir à leur échelle, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à vouloir adopter une consommation responsable. Les fruits et légumes restent les produits biologiques les plus consommés, suivis de près par les produits laitiers et les œufs. Les Français consomment également de plus en plus de produits biologiques non alimentaires, notamment des produits ménagers, des cosmétiques et produits d’hygiène.