La contamination des milieux (eau, sol, air) par les pesticides est une problématique majeure qui suscite une inquiétude des consommateurs vis-à-vis de la santé. La France s'est engagée dans un programme de réduction de l'usage de pesticide avec le plan Ecophyto II+ dans le thème de protection de Biodiversité. Les pesticides chimiques sont très souvent réduits aux produits phytopharmaceutiques ou phytosanitaires.

 

Des études épidémiologiques ont observé des liens entre l’exposition aux pesticides dans le milieu professionnel avec le risque d’apparition de pathologies cancéreuses, de troubles de reproduction ou pathologie neurologique. Ceci a conduit à renforcer les exigences européennes et nationales en matière d’autorisation des pesticides et d’interdire les substances les plus dangereuses.

 

La population générale est exposée par la contamination de son alimentation et de son environnement. Selon l’OMS, l'alimentation et l’eau potable sont les principales sources d'exposition aux pesticides, en effet les eaux continentales de surfaces ou souterraine font l'objet d'une contamination presque générale par ces substances.

 

L’utilisation de produits phytosanitaire sont une menace pour la biodiversité. La plus grande partie de ces pesticides sont non sélectifs ce qui mène à la destruction d’espèces qui ne sont pas menaçantes pour les récoltes. Leur usage peut ainsi nuire au bon fonctionnement des écosystèmes, en par exemple éliminant des insectes utiles pour la pollinisation des plantes, des auxiliaires naturels de culture, ou en dégradant la qualité des sols.